CANDAS SISMAN (TR)

 

EN

 

IPOcle is an installation simulating the way we perceive the reality that exist in our physical world and the various layers, variables, cycles that are present in this process of perceiving. With the senses that we have, we can perceive only a limitedportion of the physical reality that surrounds us. This perceived physicality keepsaltering as it goes through many layers and processes (biological and psychological) in our brains.

 

These perceptions draw our perceptual schemas and these schemas in turn shape the reality we perceive. Our perceptions and what we perceive, therefore, constantly reshaped call each other into being, as in a vicious cycle. At this point, how can we define what reality really is? What constant can we refer to? And are wenot supposed to look at this issue in a more holistic and intertwined manner?

 

The IPOCle is made of a strong light source, lenses, a convex mirror, a fog machineand a sound system; installed inside a dark container. The light source is located so that it goes through the lenses, hung one after another. The refracted light reaches the mirror. The convex mirror transforms the light and reflects it back. The fog machine keeps running to make the dispersed light visible for us; while a basefrequency keeps running in the background.

 

 

FR

IPOcle est une installation simulant ce que nous percevons de la réalité telle qu'elle existe dans notre monde physique ; les différentes couches, les variables, les cycles qui sont présents dans ce processus de perception. Au vu de nos sens, seulement un part limitée de la réalité qui nous entoure nous est accessible. Au vu des couches et des processus biologiques et psychologiques de notre cerveau, cette réalité physique nous apparaît altérée.

Ces perceptions altérées dessinent nos schémas perceptuels et ces schémas, à leur tour, façonnent la réalité que nous percevons. Par conséquent, nos perceptions et ce que nous percevons, en transformation constante, s'appellent l'un à l'autre à l'existence, tel un cercle vicieux. A partir de cette constatation, comment pouvons-nous définir ce qu'est réellement la réalité ? A quelle constante pouvons-nous nous référer ? Et ne sommes-nous pas supposés observer ce problème d'une façon plus holistique et entremêlée ?

 

Le IPOCle constitué d'une forte source de lumière, de lentilles, d'un miroir convexe, d'une machine à fumée et d'une système sonore. Il est installé à l'intérieur d'un espace obscure. La source lumineuse est dirigée de façon à traverser les lentilles qui sont alignées. La lumière réfractée atteint le miroir qui la renvoie et la transforme. La machine à fumée permet de rendre visible la lumière sur un fond sonore continu.

 

© BAM FESTIVAL 2016